Livraison gratuite en 24h/48h
+ OFFERT : Guide des Minéraux
+ 3 000 avis positifs
Pierres naturelles de qualité A à AAA+
+ 150 bracelets disponibles
Réalisation sur mesure selon votre demande
Paiement 100% sécurisé
+ 3x sans frais disponible

Se remettre d’un deuil avec l’aide des pierres

Se remettre d’un deuil avec l’aide des pierres

Traverser une période de deuil est un chemin douloureux et difficile.

Des émotions fortes et inhabituelles nous envahissent comme la colère, le sentiment d’injustice, la tristesse ou encore le déni.

Personne ne réagit de la même manière face à la perte d’un être cher. Cependant, la peine ne doit pas être enterrée afin de permettre la reconstruction.

Mais comment apprivoiser sa douleur ?

Et quels conseils suivre pour remonter la pente ? Les pierres vous guideront tout au long de votre cheminement de deuil afin de vous aider à retrouver goût à la vie.

 

Extérioriser sa peine

Exprimer sa peine lors d'un deuil

Le décès d’un proche (parent, ami, conjoint, enfant) est un véritable choc qui va entraîner une perte de repères et un sentiment de confusion. Il peut s’ensuivre aussi un déni.

Ce dernier est un mécanisme de protection face à un bouleversement et un débordement de sentiments trop forts. La réalité doit pourtant refaire surface pour démarrer le processus de deuil. Et même si l’acceptation de cette réalité fait ressurgir un flot d’émotions qui s’apparente à de la dépression (pleurs, repli sur soi, profonde tristesse), elle est indispensable.

Une personne en deuil peut également éprouver de la colère. Cet emportement est légitime et humain car la mort est perçue comme une injustice et inflige une souffrance immense.

De plus, ressentir une culpabilité est très fréquent. Tout dépend des circonstances du décès et des histoires de vie de chacun. Cependant, il faut être attentif et mettre des mots sur cette culpabilité afin d’explorer avec attention les origines de ce sentiment et arriver au pardon.

 

Que signifie vraiment faire son deuil ?

Accompagnement lors d'un deuil 

Le mot « deuil » signifie « douleur » en ancien français. De fait, faire son deuil, c’est "traverser sa douleur". Pour autant, il ne s’agit pas d’oublier l’être disparu.

Au contraire, avec le temps, c’est se sentir capable d’en parler, de se souvenir et d’exprimer sa souffrance sans être dans un courant perpétuel de larmes.

En somme, c’est accepter son impuissance dans ce qui s’est passé et envisager l’avenir sans le défunt. Ce processus nommé "résilience" est nécessaire pour se reconstruire et reprendre le cours de sa vie.

 

Les étapes du deuil

Étapes du deuil

 

Le processus de deuil est une série d'étapes que les personnes traversent généralement lorsqu'elles font face à une perte. Ces étapes ont été initialement proposées par la psychiatre suisse-étatsunienne Elisabeth Kübler-Ross dans son livre de 1969 "On Death and Dying". 

Il est important de noter que chaque personne est unique et peut donc ne pas passer par ces étapes de la même manière ou dans le même ordre. De plus, certaines personnes peuvent sauter certaines étapes ou les vivre simultanément.

Voici un aperçu de ces étapes :

 

Le déni

Le déni est souvent la première réaction à une perte soudaine ou inattendue. Il s'agit d'un mécanisme de défense qui nous permet de tamponner le choc initial de la perte.

Durant cette étape, la personne peut avoir du mal à croire que la perte est réelle, et peut se sentir engourdie ou déconnectée de la réalité.

 

La colère

Lorsque la réalité de la perte commence à s'installer, il n'est pas rare que les sentiments de déni se transforment en colère.

Cette colère peut être dirigée contre soi-même, contre d'autres personnes, contre l'univers, ou même contre la personne qui est partie.

C'est une manière de gérer le sentiment d'impuissance que la perte peut provoquer.

 

Le marchandage

La troisième étape du deuil est souvent marquée par des tentatives de marchandage ou de négociation.

Cela peut impliquer des pensées du type "si seulement j'avais fait ceci ou cela, alors peut-être que les choses auraient été différentes". Le marchandage est une tentative de reprendre le contrôle dans une situation où l'on se sent impuissant.

 

La dépression

Lorsque la personne réalise pleinement l'ampleur de la perte, elle peut tomber dans une phase de dépression.

C'est une réaction normale et appropriée à la perte. Durant cette étape, la personne peut se sentir triste, vide, désespérée, et peut perdre tout intérêt pour les choses qu'elle aimait auparavant.

 

L'Acceptation

La dernière étape du deuil est l'acceptation. Ce n'est pas nécessairement un moment de bonheur ou de résolution, mais plutôt un point où l'on accepte la réalité de la perte et commence à s'adapter à cette nouvelle réalité.

C'est le moment où la personne commence à trouver des moyens de continuer à vivre et à trouver un sens malgré la perte.

Il est crucial de se rappeler que ce processus est extrêmement personnel et qu'il n'y a pas de "bonne" ou de "mauvaise" façon de faire son deuil.

De plus, le deuil n'est pas linéaire et il est possible de revenir à des étapes antérieures ou de passer par plusieurs étapes en même temps.

C'est un processus de guérison qui nécessite du temps et de la patience.

 

Se remettre d'un deuil avec l'aide des pierres

se remettre d'un deuil

Dans notre civilisation conquérante, où la productivité, le plaisir et le contrôle sont les maîtres mots de notre fonctionnement, la mort n’a pas sa place. Les endeuillés et les malades dérangent car ils contredisent cette ambition orgueilleuse de maîtrise du monde.

Or, pour un retour à la vie, il faut lâcher prise et laisser les émotions et le chagrin s’extérioriser.

Par ailleurs, l’entourage est crucial dans l’étape de deuil. Être choyé dans ces moments difficiles par des personnes attentionnées qui pourront accueillir votre souffrance sans jugement est primordial.

Par contre, si vos proches sont trop touchés pour vous aider, il existe des associations qui vous accompagneront dans votre deuil, ainsi que des forums d’entraide.

De surcroît, les rituels autour du deuil sont importants, comme les célébrations, les hommages et témoignages. Mais aussi le partage des souvenirs et des émotions lors de la cérémonie de funérailles.

En effet, toutes ces actions permettent une reconnaissance de la perte.
Ainsi, la vie reprendra ses droits au fur et à mesure et des projets renaîtront malgré l’absence de la personne aimée.

 

Libérer ses émotions avec les pierres

Libérer ses émotions

Parce que la nature sait ce qui est bon pour nous, elle a forgé les minéraux au sein de sa croûte terrestre.

En plus de leur magnificence, les cristaux possèdent des pouvoirs thérapeutiques en fonction de leur forme, de leur couleur et de leur arrangement atomique. Leurs propriétés curatives peuvent vous prêter main-forte en période de deuil.

 

1. Le Jais

Pierre de Jais

    La pierre de Jais est considérée comme la pierre de deuil ultime.

    Utilisée depuis des centaines d'années pour la confection de bijoux et d'accessoires pour les cérémonies funèbres, elle est un minéral de protection très puissant.

    Elle vous aidera à vous relever du chagrin et des idées noires qui peuvent parfois nous envahir suite à la perte d'un proche. 

     

    Bracelet jais

     

     

    2. Le Quartz rose

    Pierre Quartz Rose

      Cette pierre vous montrera le chemin de la paix intérieure, en vous aidant à dépasser votre colère.

      Il vous apportera l’amour et la sérénité nécessaire à votre reconstruction.

      Associé au chakra du cœur, ce minéral apaisant aide à surmonter les peines. Il vous entourera de compassion, de tendresse et d’humanité.

      Ainsi vous pourrez vivre pleinement vos émotions, sans rancœur ni amertume et envisager l’avenir positivement.

       

      Bracelet Quartz Rose

       

       

      3. La Cornaline

      Pierre Cornaline

        Si vous ressentez plutôt de la colère suite à la perte d’une personne aimée, gardez près de vous de la Cornaline.

        Ce cristal vous permettra de débloquer et d’exprimer ce sentiment d’injustice que vous éprouvez.

        De surcroît, il vous donnera du tonus et du courage dans ces moments difficiles tout en freinant vos excès d’humeur. Dès lors, la peur et les pensées négatives s’éloigneront et feront place à la sagesse et la quiétude.

         

        Bracelet Cornaline

         

         

        4. l’Oeil de Faucon

        Pierre Oeil de Faucon

          Dans le cas d’un déni de réalité, peut être un précieux soutient.

          Cette gemme encourage l’introspection, et vous permettra de comprendre pourquoi vous êtes dans le refus de la réalité.

          Elle stimulera aussi votre sens de la communication, afin que vous puissiez ouvrir le dialogue avec vos proches.

          Pierre de courage et de tolérance, elle aiguisera votre capacité d’écoute pour de meilleurs échanges avec votre entourage.

          Par conséquent, vos émotions excessives et vos tensions nerveuses seront tempérées.

           
          Bracelet Oeil de Faucon

           

          Mais aussi l’Améthyste, la Rhodonite et l’Amazonite contre la dépression.

           

          Comment aider quelqu'un en deuil ?

          Psychologue - Deuil

          Lorsqu'une personne traverse une période de deuil, elle peut se sentir débordée et dépassée par ses émotions...

          C'est un moment où le soutien de l'entourage est très précieux.

           

          Offrir une présence réconfortante

          Dans une situation de deuil, le sentiment d'isolement peut souvent être accablant. Il est donc essentiel d'offrir à la personne endeuillée une présence réconfortante. Cela peut prendre plusieurs formes.

          Tout d'abord, il est possible de passer du temps physiquement avec la personne en deuil, simplement pour être à ses côtés pendant cette période difficile.

          Parfois, la personne en deuil peut souhaiter parler de ses sentiments, alors assurez-vous d'être à l'écoute.

          En outre, il est important de faire preuve de patience et de comprendre que le processus de deuil prend du temps. 

           

          Fournir une aide pratique

          Le deuil peut être épuisant, à la fois sur le plan émotionnel et physique.

          Souvent, des tâches quotidiennes simples peuvent devenir difficiles à gérer pour une personne en deuil. Dans ces moments, fournir une aide pratique peut être incroyablement bénéfique.

          Cela peut impliquer de préparer des repas, d'aider avec les tâches ménagères, ou même d'accompagner la personne dans ses démarches administratives.

          Il est essentiel de ne pas supposer ce dont la personne a besoin, mais plutôt de lui demander comment vous pouvez l'aider de manière concrète. Cela permet d'éviter de lui imposer une aide non souhaitée ou inutile.

           

          Chercher un soutien professionnel si nécessaire

          Même avec le soutien d'amis et de la famille, le deuil peut parfois être trop accablant à gérer seul.

          Dans ces cas, encourager la personne en deuil à chercher un soutien professionnel peut être une étape essentielle. Les psychologues et d'autres professionnels de santé sont formés pour aider les individus à qui traversent un deuil complexe et douloureux.

          Cependant, il est important d'aborder ce sujet avec sensibilité. La stigmatisation entourant la santé mentale peut rendre certaines personnes réticentes à l'idée de chercher de l'aide.

          Il peut être utile de rappeler à la personne en deuil que chercher de l'aide n'est pas un signe de faiblesse, mais plutôt une preuve de force et de résilience.

           

          Notre conclusion

          Échapper à votre chagrin ne sert à rien, il vous rattrapera. En identifiant vos émotions et en les acceptant, vous commencerez votre cheminement intérieur qui vous mènera à l’apaisement.

          On dit que le temps guérit les blessures, les cristaux aussi. Alors émerveillez-vous de leur beauté et reposez-vous sur eux. Ils vous aideront à honorer votre proche décédé de la plus belle des manières. En étant tout simplement heureux.

           


          0 comment
          Leave a comment

          Please note, comments must be approved before they are published.